problème première couche  

Page 3 / 3
  RSS
SGGP
 sggp
(@sggp)
New Member

Hello,

je pense que c'est ok, je n'ai pas eu le temps de refaire beaucoup de tests mais l'objet qui avait foiré direct passe bien.

Au final, j'ai déplacé l'imprimante plus près de mon pc pour la connecter en usb, du coup, elle est à niveau et j'ai refais une calibration XYZ, je n'étais plus à ça près :p

Puis je recalibrer la 1ère couche, j'ai changé de sens la plaque qui est moins abimée de l'autre côté et j'ai mis du dimafix en me disant que si ce n'était pas une histoire d'adhérence, je le verrais là.

J'ai téléchargé Pronterface mais je n'ai pas trouvé pour m80/m81, je lisais que cela servait à autre chose ces commandes, je n'ai pas cherché plus faut dire.

J'aurais un dernier avis, vous faites une différence entre ces 3 Z svp ?

  

Je suis à 500 là

 

Merci !

Posted : 28/11/2020 12:03 pm
Flo4Print
(@flo4print)
Noble Member

Ok bien. On ne peut pas voir sur photo la différence. Tu peux passer ton doigt et voir le plus lisse. 

MK3S & Fusion 360...
Posted : 28/11/2020 12:19 pm
epas
 epas
(@epas)
Trusted Member

Une technique que j''ai trouvé assez pratique et efficace pour amplifier les différences et les distinguer est d'éclairer le plateau par l'arrière de l'imprimante et de regarder le reflet en contre-jour.

 

Pour donner une idée de la position d'observation :

 

Il suffit de déplacer le point de vue pour amener le reflet sur la zone à inspecter.

Lorsque les impressions ont une base assez étendue je contrôle la première couche comme ça, en ajustant si nécessaire (pas été vraiment le cas jusqu'ici). J'ai déjà produit un petite 20aine de bâtiments à l'échelle 1/100 avec cette méthode (sur une 100aine environ pour la totalité de la maquette) et ça se passe plutôt bien jusqu'ici concernant la 1ère couche.

 

(quelques exemplaires de la fournée en cours de production, parmi les petits modèles, certains occupant pratiquement la totalité du plateau)

Je suis bluffé par les capacités de l'imprimante en termes de surplomb. J'étais super prudent au départ, et augmentais l'infill pour les toitures dont les pans sont peu inclinés (environ 70° de la verticale), mais maintenant je les fais tous en gyroïd à 3% et il n'y a aucun problème. Je prends juste la précaution de passser à 0.15mm lorsqu'on attaque la toiture (le corps du bâtiment est en 0.20mm pour gagner du temps) car sinon le rendu est limite car le décallage des filaments entre deux couches est alors de l'ordre de leur largeur et du coup la surface est fortement striée (on pourrait dire que c'est volontaire pour figurer les rangées de tuiles mais ce n'est pas le but ici ;)). Ca a conduit à des réductions de temps et de quantité de filament jusqu'à 40% selon la géométrie du modèle par rapport à la première version des impressions.

Les STL sont faits avec OpenSCAD, à l'aide d'une petite lib que je me suis écrite pour avoir des modèles paramétrisables (dimensions au sol, hauteur, nombre de pans de toiture, inclinaison, cheminée ou pas,...). Après on fait du LEGO avec ça.

Pas à dire, cette imprimante est une vraie merveille. D'ailleurs, une soeur jumelle vient d'arriver et attend d'être assemblée 😉 Dommage, je suis passé juste avant l'upgrade MK3S+, mais d'un autre côté ça évitera d'essuyer les plâtres de la nouvelle version de la sonde PINDA. Et comme dixit PRUSA l'upgrade ne révolutionne pas la qualité des impressions, autant assurer avec une version éprouvée.

This post was modified 2 months ago 2 times by epas
MK3S, OpenSCAD, Blender, SolveSpace, Linux, électronique, robotique, software...
Posted : 28/11/2020 2:14 pm
Page 3 / 3
Share:

Please Login or Register