Correction des dimensions des pièces imprimées  

Page 1 / 4
  RSS
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member

Bonjour,

Après avoir constaté un écart entre les dimensions des pièces imprimées par rapport au modèle j'ai cherché une solution. Dans l'absolu ce n'est pas bien grave sauf que dans certains cas c'est génant pour assembler la pièce imprimée avec une autre pièce existante. Jusqu'à présent soit je modifiais les dimensions du modèle quand c'est moi qui l'avais dessiné ou je redimensionnais légèrement les pièces dans PrusaSlicer.

Je suis tombé sur cette discussion  qui a dévié vers mon soucis, afin de ne pas polluer davantage la discussion d'origine j'ai commencé celle ci.

Le "problème" est que j'ai constaté une différence entre les dimensions que la pièce devrait avoir et celles qu'elle a en réalité.

Grâce à Sylvain qui m'a fait découvrir le gcode M92 qui permet d'ajuster le nombre de pas par mm pour les déplacements X, Y et Z. On peut ajuster chaque axe de la valeur nécessaire.

Jacques nous propose une autre approche à savoir augmenter le flux, ce qui peut sembler logique étant donné que mes pièces étaient légèrement plus petites que ce qu'elles devraient être.

J'ai donc réinitialisé mon imprimante et j'ai imprimé 3 X une pièce étalon qui est constituée d'une "branche" de 100 mm suivant chacun des axes, je n'ai rien touché à d'autres paramètres d'impression.

Première pièce qui est "Original" dans le tableau, imprimée suivant le modèle avec les paramètres par défaut dans PrusaSlicer.

Deuxième pièce imprimée après avoir modifié le flux, par Multiplicateur d'extrusion dans les réglages du filament dans PrusaSlicer, en mettant 1.25 à la place de  1

Troisième pièce imprimée après avoir corrigé le nombre de pas pas mm pour chaque axe avec le gcode M92

Mes conclusions après le tableau 😉 

J'ai obtenu ces résultats avec du PLA et j'ai mesuré les pièces avec mon pied à coulisse mécanique (il est plus fiable que le numérique qui a un très léger jeu). J'ai déjà fait les mêmes essais avec du PLA d'autres marque et du PETG pour arriver à des résultats très très proches.

Il reste une petite différence résiduelle mais ce n'est vraiment plus génant à ce niveau

Avantage de la modification du flux :

- un seul paramètre à modifier

Inconvénients de la modification du flux :

- on ne peut pas calculer le pourcentage avant la modification, il faut faire des essais

- Même si on pouvait calculer le pourcentage il ne correspondra pas à l'ensemble des 3 axes. 

- dès qu'on augmente le flux on modifie l'aspect de la surface de la pièce et plus on augmente, plus ça se voit. Je ne suis pas très pointilleux sur ce point car l'aspect pas trop lisse est la signature d'une pièce qu'on a faite soi-même en revanche ça devient vite moche

 

Avantages de la modification du nombre de pas par mm:

- on peut calculer la correction et au besoin, s'aider de ce site

- on peut individualiser la correction pour chaque axe dans un seul gcode M92

- aucune modification de l'aspect des pièces

Inconvénients de la modification du nombre de pas par mm (dans mon cas):

- il faut brancher l'imprimante en USB, et passer la modification par Pronterface, la faire mémoriser (gcode M500)

 

Dernier point : j'ai fait le tableau sur des mesures de 100 mm et je précise que les résultats sont les mêmes pour 50 mm, 200 mm ou n'importe quelle mesure en tous cas avec la méthode qui constitue à modifier le nombre de pas par mm.

 

Merci à Sylvain de m'avoir mis sur la piste et pour son aide 😉 

Posted : 29/03/2020 9:04 pm
Gendrot
(@pgtwanaoo-fr)
Active Member

Ou plus spécifiquement pour la Prusa ici : https://blog.prusaprinters.org/calculator/

Posted : 30/03/2020 8:18 am
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member

Bonjour,

Merci, je ne connaissais pas cet article 😉 

J'ai vu qu'ils écrivent ***

Steps per millimeter - belt driven systems

The result is theoreticaly right, but you might still need to calibrate your machine to get finest detail. ***

 

Et ***M92 g-code can set the steps per mm in real time. Here is an example with your result for X axis.***

Ce qui confirme que notre approche est la bonne 😀 

Posted : 30/03/2020 12:28 pm
sylvain.t2
(@sylvain-t2)
Trusted Member

Bonjour,

@Michel:

tiens,tiens, tiens 🧐 … et ça rejoins ce qu'on peut lire à propos de M92 sur Reprap.org:

"Allows programming of steps per unit (usually mm) for motor drives. These values are reset to firmware defaults on power on, unless saved to EEPROM if available (M500 in Marlin) or in the configuration file (config.g in RepRapFirmware). Very useful for calibration."

"Very useful for calibration": très utile pour l'étalonnage... 😳 🤪 😵

Michel, si tu veux, tu peux insérer mon rapport pdf de mes essais ici dans ce post, pas de soucis pour moi (pas d'obligation non plus!) 😇 

Bien cordialement

Sylvain

J'essaye de faire, mesurer et partager...plus pratique que théorique, peu de blabla, des résultats… La preuve incombe à celui qui affirme….en faisant et mesurant...
Posted : 30/03/2020 4:11 pm
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member

Bonjour,

@ Sylvain, bonne idée ça apportera davantage de précisions à ceux qui s'intéressent au sujet 😉 

 

Cordialement,

Michel

Posted : 30/03/2020 9:02 pm
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

@michel-l8

Sur ton tableau on constate bien que les côtes sont modifiées par le flux.

Par contre sur le Z, c'est supposer que ton 0 est parfaitement reproductible. Ors avec le PINDA ce n'est pas tout à fait vrai. Ensuite, si le flux est important la tête va monter très légèrement afin de libérer le flux de la buse. Pour moi, le protocole d'essai n'est pas satisfaisant au niveau du Z

Pour le reste on mesure du PLA en couches, la précision de mesure n'est pas nécessairement excellente.

---

Ta dernière citation en référence en contredit d'autres, il ne faut pas l'oublier.

Il faut garder raison de tout, tout ce que je lis n'est pas nécessairement vrai.

Toute chose doit trouver une explication rationnelle et non simplement un constat. J'ai lu les différentes conclusions, c'est fouillé mais ça ne me convainc pas parce que rationnellement ca ne s'explique pas (je veux parler du rapport 1 pas = 0,01 mm).

Lorsque j'aurais le temps, je vais procéder à un nouveau test afin de vérifier au moins vos dires. Si vous avez raison, je dois en trouver la raison. Cette raison ne pourrait s'expliquer que par la tension de la courroie qui autoriserait un glissement mécanique sur 20cm et sur plus long, une resynchronisation supprimerait alors cette erreur.

Je peux faire ce test car j'ai à ma disposition un montage identique au X d'une imprimante qui peut faire des tours entiers sans aucune limite

 

@ Sylvain

Je n'ai plus le modèle de charnière mais pour autant ce que je dis reste tout à fait acceptable et vous en convenez, moins de matière = pièce moins longue, les articulations fonctionnent bien mieux. Par contre c'est reproductible avec bien des articulations et même toutes.

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 30/03/2020 9:51 pm
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member

Je n'ai jamais dit que modifier le flux ne modifiais pas la quantité de matière et donc les dimensions, au passage je cuisine et je fais de la pâtisserie donc je sais parfaitement que si j'appuie plus sur la poche à douilles j'ai plus de matière qui sort. Je prends cette image car l'analogie est facile à comprendre.

Pourquoi le zéro du Z ne serait-il pas reproductible ? La modification par M92 n'intervient pas à ce niveau et toi même tu as insisté à plusieurs reprises pour nous parler du moteur, des roues dentée et de la courroie qui ont des déplacements très précis et qui ne changent pas.

Je ne vois pas à quel moment la citation de ce que j'ai copié/collé de Prusa contredit ce que j'ai dit, bien au contraire. Ou alors je ne comprends plus l'anglais 🙄 

Un de tes problèmes est que tu reviens chaque fois à la  charge avec des arguments légèrement différents et si tu relis tout ce que tu as écrit, tu arrives même à te contredire toi même.

- A la sortie d'usine l'imprimante fait 100 pas pour 1 mm en X et Y, on a donc bien 0,01 mm pour un pas. D'accord ? Rationnel ou pas ?

- Un moteur pas à pas tourne très exactement d'un nombre de pas ou de fraction de pas (les micro pas) correspondant à l'ordre qu'il a reçu ce qui se traduit par un déplacement d'une longueur qui est proportionnelle à cet ordre. D'accord ? Rationnel ou pas ?

- On peut modifier le nombre de pas et micros pas qui correspondent à l'ordre reçu, on aura donc un déplacement légèrement différent de celui sans la modification. D'accord ? Rationnel ou pas ?

Je ne comprends pas bien cette histoire d'imprimante avec un moteur qui fait des tours entiers sans limite. Si c'est un moteur pas à pas où est la différence ?

Je pense qu'il faut que tu mettes de coté provisoirement ces histoires de tour complet, de nombre fixe de dents et de pas fixe sur les tiges filetées. Ca c'est leur aspect mécanique que jamais personne ne t'a contesté mais ce n'est pas là que ça coince quand il y a de erreurs dans les longueurs

La seule chose que je dis mais que tu n'as jamais voulu admettre, c'est qu'on peut demander à un moteur pas à pas de tourner très exactement du nombre de pas et fractions de pas qu'on lui impose.

Ensuite par le coté mécanique ça se traduit pas des déplacements très précis (une erreur de 0,046 mm ,si je fais la moyenne des trois erreurs résiduelles, sur 100 mm ça fait 0,046 % soit 0,00046 mm rapporté au mm).

Ce principe je le connaissais mais je ne savais pas ou plus comment faire vu que je n'y avais plus touché depuis 1975, c'est Sylvain qui m'a donné la solution 😉 

Je suis prêt à continuer à débattre car on apprends toujours 👍 

Posted : 30/03/2020 11:02 pm
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

Si tu pars du postula que tout est parfait, on a un problème.

Le PINDA, comme tout capteur de proximité a une précision de l'ordre de 50 à 100µ. Aussi, mesurer l'épaisseur d'une pièce imprimée avec au départ une incertitude est quand même risqué, non ?

Je veux dire que mesurer la hauteur d'une pièce pour en déterminer la précision de monté de la tête demande une autre méthode, l'usage d'un comparateur par exemple. Dans ton tableau tu mets aussi le Z en fonction du flux. Cette mesure est certe faisable, mais très peu précise. En changeant le flux, la tête ne devrait pas monter plus haut qu'avant ? C'est quand même le haut de la buse qui définit la hauteur de la couche. On a donc au final une imprécision lié au 0 et une autre qui pourrait influencer la hauteur par le fait que le flux de PLA aurait tendance à lever la tête par la pression, je ne vois que cette explication.

Ta citation contredit celle que j'ai mis un peu plus haut d'un membre qui manifestement a une bonne expérience des imprimantes 3D

Dans tes premières phrases à propos des pas précis, tu te contredis puisque tu "ajustes" le déplacement en modifiant la valeur du pas (ou le nombre de pas au mm) en  mettant un peu plus ou un peu moins pour faire une pièce à la côte du dessin. C'est donc que le pas dans sa plus simple expression, celle du rapport 20 dentsX2mm/tour, n'est pas précis ?

Si je dis que le test de faire faire au moteur de nombreux tours permet de mesurer une distance très grande avec donc une très grande précision dans la mesure, c'est logique. Si mon test le démontrait, ca démontrerait aussi que changer le nombres de pas par mm n'est alors pas logique, puisqu'il est de base très précis. La carte Arduino sait parfaitement convertir 1mm de dessin en 100 pas. Dans le cas de d'un m92 100,2, pour faire 1mm Arduino va envoyer 100 impulsions (0,2 n'étant pas possible). Pour 10mm ce sera alors 1002 pas, on a gagné 20µ. Pour 100mm ce sera 10020 pas, 0,2 mm de plus par rapport au réglage initial. Tout ca contredit complètement le fait qu'un moteur pas à pas soit précis.

Ensuite, un pas c'est un pas, qu'il soit µ ou entier. Un moteur 200 pas qui est drivé par une électronique X16 fait donc 3200 pas pour un tour. Il n'y a aucune autre fraction possible, 32001 pas, fait un peu plus d'un tour.

Maintenant si je n'éveille pas un doute dans vos esprits, il y a un problème.

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 31/03/2020 12:00 am
sylvain.t2
(@sylvain-t2)
Trusted Member

@Michel-I8:

Je me disais aussi...le temps est calme en ce moment...

"Un de tes problèmes est que tu reviens chaque fois à la  charge avec des arguments légèrement différents et si tu relis tout ce que tu as écrit, tu arrives même à te contredire toi même."

J'avais noté également. Il est amusant de copier/coller les interventions les unes à la suite des autres et voir l'évolution. 

On est face à un déni et déferlement d'arguments qui en devient atterrant, avec toujours ce ton de grand spécialiste qui explique à sa classe de cancres qu'ils ont rien captés, que ce sont tous des nuls, et que ce qu'ils produisent comme essais et mesures ça ne vaut pas un clou. 

Mais c'est pas grave: comme je l'écris dans mon PDF: tout futur lecteur , face à un problème de cotes non conformes sur pièces "techniques" aura le choix entre pousser plus ou moins de la matière dans l'extrudeur, ou apporter une correction via M92. Il verra vite ce qui lui donne rapidement satisfaction, sur une large étendue de dimensions, dans les 3 axes, avec le minimum d'effort ….et de fil bousillé à la poubelle. 

Et je gage qu'il s'accommodera de ne pouvoir expliquer techniquement et dans le détail le pourquoi du comment.

@j-gabbai:

Comment ça plus de fichier? Plus de CAO? Dommage… je fais comment pour vérifier et essayer de montrer qu'il y a une autre façon de les rendre et fonctionnelles et avec les dimensions conformes  au plan?

Je note que, moi, j'ai réalisé les essais de variations de % sur l'extrusion, comme vous l'avez suggérer, et j'y ai passé des heures, pensant que , peut être, j'avais manqué un détail. Je regrette pas finalement: je n'ai plus de doute. 

A défaut de charnière,  mon modèle d'évaluation, utilisé dans tous mes essais peu facilement être reproduit. Epaisseur 10mm .

Et donc il n'y aura aucun inconvénient à l'utiliser  lors de vos essais contradictoire, ça fera une variable de moins.

Et oui: il ne faut pas faire d'essai  sur un simple cube ou un simple parallélogramme.  Trop facile!

Il faut tester sur le même modèle que moi, qui comprend des dimensions faibles (10~20 mm) ET des dimensions grandes (100~150 mm)

Car encore une fois, si utiliser une imprimante 3D c'est pour faire des "pots de fleurs", alors on s'en tappe de dixièmes d'écarts de cote. Moi on me demande des protos fonctionnels avec dimensions précises, c'est à dire mieux que 0.05mm de tol.

Au lieu de bloquer psychologiquement sur le moteur et la poulie, (vous investiguerez ça plus tard, après, et vous nous expliquerez tout ça concrètement ) refaites donc les mêmes essais. Après tout, j'ai bien réalisé ceux que vous demandiez, alors? Une allergie au M92? Peur qu'on ait raison?

Rigoureusement les mêmes essais. Puis un rapport d'essai format PDF (ça pourrira moins ce post) , en donnant toutes les conditions de vos essais: quelle imprimante, quel trancheur, quel caractéristiques de fil, et des moyens de mesures utilisés et comment vous les vérifiez ces moyens de mesures, des photos , etc, etc... Vous avez le PDF que j'ai rédigé: faites mieux.

Qu'on puisse comparer "apple to apple" comme disent les anglosaxons.

J'attend de lire

J'essaye de faire, mesurer et partager...plus pratique que théorique, peu de blabla, des résultats… La preuve incombe à celui qui affirme….en faisant et mesurant...
Posted : 31/03/2020 12:04 am
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

Non je n'ai plus le fichier simplement parce que ce n'était pas le mien, c'était juste pour une démonstration. Mais prends donc n'importe qu'elle charnière pour faire ce test, je ne vois pas où est le problème, tu augmentes le flux, tu coinces ta pièce, Michel en a fait la démonstration 3 posts plus haut.

Et puis le sarcasme dont tu fais preuve ne m'encourage pas à continuer le débat, j'ai autre chose à faire qu'un combat de coq.

J'ai passé l'age de ça, si je me contredis, trouve-moi où, mets-moi en face de mes contradictions.

Possible que je m'exprime mal mais à un moment on tourne en rond, j'ai même l'impression que vous confondez tout.

Si vous changez le rapport pas / mm, vous induisez que le rapport cyclique n'est pas exactement celui du rapport 16 ou 20 dents X 2mm qui est le pas. Dans ces conditions, vous pouvez en effet changer le rapport pas/mm. Je viens d'en faire la démonstration un post plus haut, où est votre logique ?

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 31/03/2020 12:22 am
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member
Posted by: @j-gabbai

Si tu pars du postula que tout est parfait, on a un problème.

Jusqu'à présent c'est toi qui partait du principe que tout était parfait, moi au contraire je cherchais, et j'ai réussi, à corriger des erreurs

Le PINDA, comme tout capteur de proximité a une précision de l'ordre de 50 à 100µ. Aussi, mesurer l'épaisseur d'une pièce imprimée avec au départ une incertitude est quand même risqué, non ?

En quoi ça serait risqué ? C'est juste une référence, la hauteur de la pièce est calculée et imprimée par rapport à cette référence.

Je veux dire que mesurer la hauteur d'une pièce pour en déterminer la précision de monté de la tête demande une autre méthode, l'usage d'un comparateur par exemple. Dans ton tableau tu mets aussi le Z en fonction du flux. Cette mesure est certe faisable, mais très peu précise. En changeant le flux, la tête ne devrait pas monter plus haut qu'avant ? C'est quand même le haut de la buse qui définit la hauteur de la couche. On a donc au final une imprécision lié au 0 et une autre qui pourrait influencer la hauteur par le fait que le flux de PLA aurait tendance à lever la tête par la pression, je ne vois que cette explication.

Je n'ai modifier le flux dans le seul but de rester impartial et d'essayer ta méthode aussi puisque tu le suggérais. Mais comme dit juste avant il n'y aura pas d'erreur lié au zéro car c'est juste le point de départ, la référence. Si ta pièce doit faire 25 mm de haut, si tu déplaces le zéro elle fera 25 mm à partir du zéro 

Ta citation contredit celle que j'ai mis un peu plus haut d'un membre qui manifestement a une bonne expérience des imprimantes 3D

Là tu mélanges avec ce qui se dit dans l'autre discussion et même si je n'ai que peu d'expérience pour la 3D, mon histoire avec les moteurs électriques a commencé en 1973 quand je faisais du dépannage et du bobinage de moteurs allant de quelques grammes à quelques centaines de kilos😉 

Dans tes premières phrases à propos des pas précis, tu te contredis puisque tu "ajustes" le déplacement en modifiant la valeur du pas (ou le nombre de pas au mm) en  mettant un peu plus ou un peu moins pour faire une pièce à la côte du dessin. C'est donc que le pas dans sa plus simple expression, celle du rapport 20 dentsX2mm/tour, n'est pas précis ?

J'ai dit, je dis et je redis qu'on modifie le nombre de pas par mm, à aucun moment je ne parle de la valeur du pas.

Si je dis que le test de faire faire au moteur de nombreux tours permet de mesurer une distance très grande avec donc une très grande précision dans la mesure, c'est logique. Si mon test le démontrait, ca démontrerait aussi que changer le nombres de pas par mm n'est alors pas logique, puisqu'il est de base très précis. La carte Arduino sait parfaitement convertir 1mm de dessin en 100 pas. Dans le cas de d'un m92 100,2, pour faire 1mm Arduino va envoyer 100 impulsions (0,2 n'étant pas possible). Pour 10mm ce sera alors 1002 pas, on a gagné 20µ. Pour 100mm ce sera 10020 pas, 0,2 mm de plus par rapport au réglage initial. Tout ca contredit complètement le fait qu'un moteur pas à pas soit précis.

Tu vois, là le problème c'est que tu chipotes et tu inverses les choses, mais pour le principe tu as saisi l'essentiel. Si je dis à mon moteur "à partir de maintenant tu vas faire 100,2 pas par mm, il va le faire. Il va faire 100 pas "normaux " et un micro pas, mais à cette échelle je ne suis pas équipé pour mesurer. En revanche quand je lui dirais "fais 10020 pas" alors il avancera de 100 mm rien de plus car il aura compris qu'il doit faire 100 fois 100,2 pas. D'où cherches tu alors les 0.2mm qui seraient en plus selon toi ? Pour mémoire, je te rappelle qu'il s'agissait de combler un manque de 0.2 mm par rapport à la côte voulue

Ensuite, un pas c'est un pas, qu'il soit µ ou entier. Un moteur 200 pas qui est drivé par une électronique X16 fait donc 3200 pas pour un tour. Il n'y a aucune autre fraction possible, 32001 pas, fait un peu plus d'un tour.

Une fois de plus tu mets le doigt sur ton erreur, on commande l'imprimante par des coordonnées qui sont issues de côtes en mm, l'électronique traduit ces ordres en nombre de pas et en rien d'autre. Si l'électronique demande au moteur de faire 32001 pas alors le moteur va faire 32001 pas et évidement un peu plus qu'un tour. Mais tu te souviens que je n'ai jamais parlé de tour de mon coté, toujours de mm, de pas et de pas par mm

Maintenant si je n'éveille pas un doute dans vos esprits, il y a un problème.

En effet tu as éveillé un doute et même une certitude, tu ne tiens pas compte de cette notion qui est la possibilité de modifier le nombre de pas que la machine devra faire pour chaque mm qu'elle doit parcourir. Tu réduis ce raisonnement à 1 mm en disant que ce n'est pas possible or j'ai parlé à plusieurs reprises de micro pas, tu peux en trouver l'explication sur cette page et plus précisément au paragraphe des mode de pas (5ème paragraphe)

Je t'ai répondu dans la citation et en changeant la couleur pour faciliter la lecture 😉 

Essaies de voir cette notion de micro pas et tu verras peut être les choses autrement

Posted : 31/03/2020 1:03 am
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

Non, c'est faux,  dans notre cas le moteur ne fait que des µpas, c'est l'électronique qui régit ça, pas Arduino. Un µpas n'est qu'une valeur qui distingue le matériel (pas) et l'électronique (subdivision d'un pas)

Dans la pratique et le firmware on ne distingue pas les deux, dans notre cas c'est 3200 pas, soit 3200 impulsion du signal step, un point c'est tout.

Donc 1mm du dessin donnera x pas, en l’occurrence 100 au réglage de base.

Il est erroné de résonner en pas et µpas, ce ne sont dans notre cas que des pas (ou µpas si tu veux), chacun vaut alors une distance qui devrait être le produit du rapport cyclique 360° ou 3200 pas. L'erreur de côte se trouve donc dans le rapport cyclique, ca ne peut être autrement

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 31/03/2020 1:18 am
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member

😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 

Tu veux dire que sur le site dont j'ai donné le lien ils mentent ?

Posted : 31/03/2020 1:27 am
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

Je n'ai pas besoin d'un site pour savoir qu'un pas c'est un pas. J'écris des programmes qui comportent un ou des moteurs pas à pas. Je persiste et signe, il n'y pas de notion pas ou µpas lors de la programmation, on ne distingue jamais les deux, c'est la base.

Si j'ai un driver câblé en 3200 pas, je travaille avec 3200 pas. Si mon driver travail en natif, je gère donc 200 pas

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 31/03/2020 1:32 am
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

J'ai quand même été voir ton site. Il s'agit d'un site de marque qui vulgarise le moteur pas à pas. Cependant tout est très juste, un poil simpliste mais il s'agit de vulgarisation.

Je n'utilise pas ces documents, les miens sont ceux-ci 

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 31/03/2020 1:41 am
jacques.gabbai
(@j-gabbai)
Estimable Member

J'isole cette phrase

 

OmegamationMC propose des entraînements de moteur pas à pas avec sélection par commutateur des modes complet et demi-pas, ainsi que des entraînements à micropas avec résolution sélectionnable par commutateur ou par logiciel.

Il faut juste comprendre qu'une sélection de fonctionnement peut être faite soit avec des switch soit par des lignes informatique. Ce qui n'est pas dit, c'est que ça se sélectionne en statique, jamais en dynamique. Et heureusement, comment alors compter informatiquement les pas si le nombre change sans arrêt, ca devient compliqué.

Le choix du nombre de pas par tour se fait suivant de nombreux critère comme, le couple demandé, la résolution utile, la précision du mouvement et même le bruit. On le fixe suivant nos besoins et ca reste comme ca sans jamais bouger.

Si sur tes drivers tu passait en X8  au lieu de X16, tes moteurs tourneraient simplement deux foix plus. 1 cm dessin deviendrait alors sur le plateau 2 cm 

L'impression 3D est l'avenir plus ou moins proche de toute l'industrie. Sa découverte ouvre l'esprit à la création, mais aussi à de nouveaux métiers et pour le moment un atout peu ordinaire à mettre impérativement sur un CV....
Posted : 31/03/2020 1:53 am
sylvain.t2
(@sylvain-t2)
Trusted Member

@J-Gabbai

On s'en passera de tes charnières. Une fois l'extrusion calibrée, moi je n'y touche plus. On me demande pas de faire  des charnières de clapiers à lapins.

Combat de coqs?

Mais dis moi camarade, à part pourrir méticuleusement les posts avec que de la théorie, parfois juste, souvent orientée, tu mets quoi de concret sur table? Rien! 

"j'ai même l'impression que vous confondez tout. " 

Ah mais on confond rien: je partais de constat/mesures simples j'expose comment j'y ai remédié , si ça peut intéresser quelqu'un (ah oui, Michel d'ailleurs) et de là des lignes et des lignes de critiques, d'explications du pourquoi c'est pas possible, que je suis con comme un moulin,etc, etc.

Arrêtez mes sarcasmes? Change de ton également! et arrête de pourrir les posts avec les sempiternels refrains. Attend, c'est pas fini, lis bien ce qui suit:

Tu demandes de faire des essais, on les fais.

"Hou là là, je comprend pas tes mesures!" Le Chef d'entreprise n'arrive pas à lire un tableau Excel? 

Pas grave : je met tout ça au propre, des heures de boulot: zéro retour...ah si: que sur les points qui t'intéresses, à savoir: "tu pousses du plastique tu augmentes les cotes"...enfin la cote, .. faut choisir laquelle... parce que les autres plus petites ou plus grandes, ...zob...

T'attend quoi pour faire des essais au lieu d'allumer des contre-feu avec des comparateurs et des trucs et des machins.

"Le PINDA, comme tout capteur de proximité a une précision de l'ordre de 50 à 100µ."

tu as  le datasheet de ce composant? Et quand bien même, une fois de plus ça donnerait un décalage, au départ, puisqu'après c'est ton moteur parfait sur le Z avec sa tige fileté parfaite et son écrou parfait, etc, etc..qui monte en Z. D'où tu expliques un écart qui croit avec les dimensions?

Ah oui je suis si idiot: ça manque de plastique nom de Dieu: Mais poussons du plastique que diable!

Et tu as quoi pour démontrer ça: tu as imprimé plusieurs fois 1 couche, tous paramètres constants , en refaisant le zéro à chaque fois, puis enlevé et mesuré cette première couche pour voir la dispersion d'épaisseur? Non , tu l'as pas fais. tiens je vais le faire, je sens qu'on va encore bien se marrer. Tu as écris quoi ? 50 à 100 microns ? Banco !

Mais allons au cœur de la technique, puisqu'on a à faire à un professeur: rigides les imprimantes? Non

Pas suffisant? OK, va un peu plus loin que tes pas et 360 °, et la courroie Kevlar (qui en n'a pas un pet de Kevlar, vu le prix que ça coute): comment est piloté un déplacement?

On est en boucle ouverte, donc comment est piloté le déplacement? comment partant d'un point A on monte en vitesse on tient la vitesse sur une certaine distance...Et puis va falloir freiner camarade, sinon jamais tu passes le virage à angle droit qui arrive devant toi, au point B.

Il n'y a pas une notion de masse, d'inertie qui intervient? C'est pas de là qu'on tire que Bowden peut aller plus vite que Direct, moins de masse en mouvement?

Mais donc comment on régule tout ça? ..bin on régule pas. On est en boucle ouverte, je répète!

A quoi servent M201, M202, M203 (en feedrate,le M203 pas en T°), M204?

Alors en fait le déplacement, qu'on aimerait, il va grandement dépendre de tout ça, non? et comme on est en boucle ouverte, on (le soft) va essayer de faire au mieux , et pas filer 1mm plus loin avant de faire cet angle droit, donc on va être "conservateur" on va mettre des valeurs qui réduisent les overshoot. 

On peut aussi tripatouiller les valeurs des M2xx décrits ci-dessus, plutôt que d'envoyer un M92, mais c'est pas à la portée de tout le monde. Et ça engendre d'autres problème. Oui j'ai essayé, depuis 2 ans: et toi? 

Dans tes essais, que tu ferras certainement jamais, déplace pas ton axe pas à pas: programme une distance 150 à 200 mm, et fait varier la vitesse. Pas certain que ton comparateur résiste, tes certitudes non plus.

Arrête de nous faire Ch... avec tes théories!

Revient avec des essais et des mesures, ou va pourrir l'autre Post et laisse ceux qui font, et qui mesurent, exposer leur travail ici.Il est réel, factuel, fait avec application, pour aider, et pas se faire mousser! C'est aussi respectable.

L'idée que des gens non techniques, qui voudrait juste une solution, et en ont rien à faire de tes litanies des Saints t'effleure même pas l'esprit?

Oui je suis un idiot, oui je confond tout, et tu sais quoi? je m'en fous: avec une Prusa Mini à 350 balles et ma méthode  je sors des pièces certainement plus précises que...que .. tiens, qu'une BQ (vache plus de 800 balles ça?!) sortie de carton et sans correction, jusqu'à preuve du contraire...mais pour ça faudrait des essais et mesures, qui ne viendront jamais, j'ai bien compris.

Petite question finale: tous tes posts c'est pour monter tes "étoiles vertes " de réputation? "Estimable Member", c'est déjà beau non?

...Ou alors pour impressionner et appâter tout novice, histoire qu'il aille sur ton blog ? 

 

J'essaye de faire, mesurer et partager...plus pratique que théorique, peu de blabla, des résultats… La preuve incombe à celui qui affirme….en faisant et mesurant...
Posted : 31/03/2020 1:58 am
sylvain.t2
(@sylvain-t2)
Trusted Member

@Michel

Arrêtes de donner des "infos simplistes" enfin!

En Anglais ça "jette plus" quand même! 🤣 

Ah zut, un DRV 8821? Ils en vendent encore ces daubes? 😝 ...Trinamic TMC 2209 eut été plus tendance...

 

J'essaye de faire, mesurer et partager...plus pratique que théorique, peu de blabla, des résultats… La preuve incombe à celui qui affirme….en faisant et mesurant...
Posted : 31/03/2020 2:11 am
michel.l8
(@michel-l8)
Estimable Member

J'ai exprès mis un site qui vulgarise les moteurs pas à pas afin qu'un maximum de monde puisse comprendre et suivre.

Franchement là tu joues sur les mots.

Quand tu dis que tu peux travailler en 3200 pas ou en 200 pas, tu prêche un convaincu.

Quand tu travailles en 3200 pas tu es en mode que certains dont moi, mais pas toi visiblement, appellent micro pas simplement puisque les pas sont plus petits que les pas natifs.

Là aussi je précise pour les autres : quand tu travailles en 200 pas, le moteur tourne de 1,8° par impulsion et quand tu travailles en 3200 pas, le moteur tourne de 0,1125° par impulsion. Je pense que tu seras d'accord là dessus.

Si maintenant je dis à mon moteur de faire un certain nombre de pas par mm différent de celui qu'on lui a dit à l'origine, qu'est ce qui se passe ? 

L'électronique va calculer de combien de pas elle va devoir faire avancer le moteur, si ce résultat ne correspond pas au mode 200 pas elle va basculer en mode 3200 pas. 

Dans l'exemple où je dis à mon moteur tu vas faire 100, 2 pas pour 1 mm, l'électronique va remarquer que ce n'est pas bon en mode 200 pas, elle va passer en mode 3200 pas et dire pour 1 mm je vais devoir faire 320640 pas au lieu de 320000. Je précise que j'essaie toujours de faire en sorte que tout le monde suive. 

A partir de là rien d'autre n'ayant changé sur l'imprimante, pour quelle raison le déplacement qui résulte de ces nouvelles valeur ne serait-il pas celui que je veux ?

 

Posted : 31/03/2020 2:24 am
serge.d
(@serge-d)
Honorable Member

Ben cà j'ai compris, pour moi aucune raison!

merci pour le changement de post... J'en ai ouvert un autre de toute façon

 
Prusa I3 MK3 (THE best) - Ender 3 - Anycubic Mega S - CR-10s PRO - Prusa Mini - Clone MK3S bear à monter......
Posted : 31/03/2020 7:02 am
Page 1 / 4
Share:

Please Login or Register